Un voyage en train : à la quête de l’identité

rachel pedraza voyage initiatique
rachel pedraza voyage initiatique

« Si votre vie vaut la peine d’être vécue, elle vaut la peine d’être racontée. »

ANTHONY ROBBINS

Tour du monde en train, 2019

Un voyage initiatique plus que touristique

J’ai décidé de raconter la mienne, la nôtre, sur ce voyage en train entreprit le 28 octobre 2019. J’ai quitté un travail qui me garantissait une vie bien rangée. J’ai quitté mon appartement, un foyer pourtant confortable, une ville que j’aimais et j’ai distribué beaucoup de câlins d’aurevoir. J’ai relevé l’ancre que j’avais déposée à Toulouse pour entreprendre un périple autour du monde en train. Un voyage minimaliste, plus initiatique que touristique. Découvrir, s’émerveiller, se rencontrer. J’ai embarqué toutes les valeurs les plus chères à mon cœur dans mon sac à dos de 50L. Quand on se déleste du superflu, on se retrouve face à l’essentiel. Le jour J a toujours un goût de « on ne serait pas en train d’oublier quelque chose ? ». Sûrement oui : une vie conventionnelle. Je suis partie à la recherche de moi-même à travers notre humanité. Une histoire que j’ai retracé dans un album pour m’aider dans ce processus d’introspection. C’est en Malaisie que j’entends parlé pour la première fois de la Maïeusthésie. La thérapie qui aboutira à la rencontre tant attendue : celle de la réconciliation intérieure.

Mon parcours en train sur Polarstep

État d'esprit avant le voyage

Je n’attendais rien, simplement de me retrouver.

Âme voyageuse

État d'esprit après le voyage

Qu’est ce que ce voyage m’aura appris ? Que le concept du temps est un état d’esprit, que l’émerveillement est sans fin mais que mon corps a des limites, que les routes terrestres sont accessibles sur de grandes parties des continents et qu’elles n’attendent que nous, que la Terre n’a pas besoin d’aide mais a besoin d’amour. J’ai appris que j’aspire à me dresser fièrement tout en gardant mon cœur et les bras grands ouverts, que je souhaite tout accueillir en moi, y compris ce qui n’arrive pas à accueillir, que la beauté est partout où l’on ose poser son regard et que la vie, sous toute ses manifestations, est un miracle de chaque instant. Quand je ferme les yeux, je suis en voyage. À chaque inspiration, je renais.

rachel pedraza psychopraticienne en thérapie brève à toulouse

A lire également

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.