La Voie de la Sensibilité

rachel pedraza
« Seul on va plus vite,
À plusieurs on va plus loin »

J’ai longtemps fait seule…

…Pour le plaisir de l’auto-découverte
…Pour le désir d’autonomie
…Par challenge personnel
…Par peur de déranger
…Avec la confiance que je pouvais trouver toutes les clés

J’ai sous-estimé le pouvoir de l’interdépendance et de l’entraide.

Mon Burnout de 2019 était une conséquence d’un énième silence face à un profond mal-être émotionnel et existentiel. Mal-être que j’envisageais de contrebalancer par les activités sportives, culturelles et sociales.

Une anesthésie pour ne pas ressentir. Ce qu’on appelle en psychologie : la compensation.

Elle permet de masquer temporairement les failles existentielles, du Soi qui manque, alors remplacées par le Moi, l’Ego. Les compensations sont cependant coûteuses en énergie, et ne nous permettent de tenir debout que de manière provisoire.

La dépression est le moment où la désillusion s’opère : nous réalisons que les compensations ne satisfont pas les besoins ontiques.

Je me voyais entourée mais je me sentais SEULE

J’avais des passions mais je me sentais VIDE

J’avais un métier mais je me sentais DÉSŒUVRÉE

J’ai appris plus tard, grâce à la Maïeusthésie, que face à un vide existentiel, s’offre deux voies : la voie de l’anesthésie ou la voie de la sensibilité.

Ne pas regarder ou oser regarder. Mais oser regarder peut être difficile à faire seul. C’est à ce moment-là qu’un accompagnement est le bienvenu. Partager avec autrui, c’est s’offrir des opportunités de croissance plus larges. Féconder les idées, c’est oser accroître son champs expérientiel.

"Osez."
rachel pedraza
Rachel Pedraza
Praticienne en Maïeusthésie

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.