Quête identitaire et quête de sens en voyage

Une quête à la recherche de l'identité

10 ans : Découvrir et S'émerveiller

« Un rapport poétique et sensoriel au monde. »

Je nais avec une double identité, une mère française et un père colombien. Le terme « multi » se manifeste rapidement sous plusieurs aspects : à travers les langues, le sport, les passions. J’ai une soif d’apprentissage et un désir d’autonomie fulgurant, une avidité particulière sur la compréhension de la Vie et de l’Univers si propre aux enfants. J’alterne mon temps entre moments créatifs (le dessin, la lecture et l’écriture), les activités à sensations fortes (acrobaties, escalade, VTT…) et la contemplation. 

20 ans : Apprendre et Recommencer

therapie hypersensibilite haut potentiel

« Explorer des rôles que l’on n’a pas forcément l’habitude d’explorer. »

Mes 16 ans marquent un tournant décisif dans ma vie : un voyage en Colombie pour les études et un deuil. Parce que mes repères extérieurs sont bouleversés, je plonge à la recherche de mes repères intérieurs. C’est derrière la difficulté que je découvre mes propres ressources : la résilience. Ma quête identitaire se traduit par de nombreuses itinérances à travers le monde, où je me sens à la fois étrangère et familière des lieux. Sensible à l’environnement et à l’humain, mais désireuse de comprendre les avancées du « monde industriel » qui semblent nous gouverner, je m’oriente vers des études techniques d’ingénieur et je me spécialise dans la recherche en biotechnologie. J’assouvis ainsi ma passion pour les sciences. Je reste cependant intriguée par les comportements et les enjeux sociétaux qui font surgir de nombreux questionnements existentiels 

30 ans : Choisir et Créer

« Progresser pour avoir quelque chose à offrir. »

Le monde de l’industrie m’ouvre les yeux sur des réalités dont je ne peux plus faire l’impasse. Dans un soucis d’écologie extérieure, je me tourne une nouvelle fois vers l’écologie intérieure. Les deux allant de paire (la Nature et l’Homme) et ne pouvant faire l’économie de l’une sur l’autre, j’aspire à allier Matière (science) et Conscience en rendant plus palpable les ponts de cette systémie complexe. Je découvre la Maïeusthésie, un véritable coup de foudre avec la Vie, une évidence d’une simplicité déroutante. Je me forme avec grand enthousiasme et je m’intéresse en parallèle à l’éco-psychologie. C’est ainsi que le projet ®Cosideral voit le jour : je comprends que pour pouvoir mieux agir sur ce qui l’entoure, l’humain a besoin d’être accompagné sur ce qui se joue en lui. Mon âme d’aventurière se déploie et murmure avec envie : offre-lui cette rencontre sous les étoiles. 

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.