Psychologue et psychopraticien à Toulouse, quelle différence ?

Entre psychologie classique et psychologie de la pertinence, différents thérapeutes

Psychopraticienne à Toulouse, ma posture est distincte de celle du psychologue, du psychothérapeute et du psychiatre (psychologie classique). La psychologie classique est celle de l’élimination des troubles : elle se focalise sur les dysfonctionnements afin de les corriger. La psychologie positive vise à mobiliser les facteurs contribuant à notre bien-être, par l’adoption de comportements souhaités. Et la psychologie de la pertinence (la maïeusthésie) est celle de la reconnaissance : elle met en lumière les zones de vie en attente de remédiation (blessures et traumas), et les ressources en attente d’intégration (connexion à soi et à ses besoins). Elle ne recherche pas l’erreur mais la justesse, en portant une attention particulière sur la validation existentielle.

La maïeusthésie est une thérapie courte (peu de séances sont nécessaires), proposée sur format de séance long : entre 1h et 1h30. Les symptômes ne sont ni analysés, ni diagnostiqués. Les ressentis sont abordés en tant que fils conducteurs à suivre pour identifier ce qui est en attente de reconnaissance en Soi. En d’autres termes, les manifestations physiques ou psychologiques qui vous dérangent sont accueillies comme une invitation à l’écoute et une opportunité de rencontre intérieure !

symptomes therapie maieusthesie
rachel pedraza therapeute therapie breve à toulouse spécialisée en maieusthésie
“La maïeusthésie décomplexe la santé mentale et humanise l'accompagnement. Elle propose un regard inédit sur les symptômes, avec pragmatisme et sensibilité.”
Rachel PEDRAZA
Psychopraticienne certifiée en maïeusthésie

Psychologue ou psychopraticien à Toulouse : focus sur les spécificités de la maïeusthésie

“Dans la psyché, c'est tout une histoire de communication entre qui nous sommes et qui nous avons été à différents moments de notre vie. Un symptôme se manifeste quand un état communiquant est perdu. En Maïeusthésie, le projet n'est pas le récit, mais la rencontre, pour rétablir cette ouverture avec Soi.”
Thierry Tournebise
Fondateur de la Maïeusthésie

Psychologue et psychopraticien à Toulouse, quel thérapeute choisir ?

Un même symptôme, différents regards

La psychologie de la pathologie

Psychologue et psychiatre

La psychologie classique est une psychologie de la pathologie. Elle cherche à comprendre les causes (biologiques ou psychologiques) d’un trouble afin d’envisager des soins adaptés : psychothérapie et/ou traitements pharmacologique. Le regard du psychologue, du psychothérapeute et du psychiatre se porte sur le “dysfonctionnement” à corriger, en s’appuyant sur la classification des troubles du DSM-V. Cette psychologie est aussi appelée psychologie négative, pour désigner le fait qu’elle s’occupe de la maladie mentale, tandis que la psychologie dite positive s’occupe de la santé mentale.

La psychologie positive

Psychopraticien et coach

La psychologie positive est une psychologie qui travaille sur la mise en lumière des facteurs contribuant à notre bien-être et au bonheur. Elle a précisé les besoins fondamentaux indispensables à la santé mentale et notre équilibre. Ses accompagnements visent à adopter un comportement souhaité (mises en situation concrète, travail de visualisation, motivation…). Elle n’investit pas l’histoire de la personne ni ses traumas, mais va tenter de déployer les ressources qu’il possède déjà en lui sans les soupçonner. La psychologie positive a donné naissance au coaching et à de nombreuses médecines alternatives.

La psychologie de la pertinence

Psychopraticien

La psychologie de la pertinence est la psychologie qui gère ces deux pôles en même temps : elle allie à la fois une dynamique pour aller vers la santé mentale (réintégration des ressources) et une prise en compte de la vie et des traumas qu’il y a à rencontrer en Soi (remédiation). Les manifestations ne sont pas interprétées comme des signaux à éteindre, mais comme des interpellations à suivre pour identifier les zones de clivages à réhabiliter. C’est dans ce champ que se situe la maïeusthésie. Elle permet d’aboutir à un apaisement profond et sans déplacement ni occultation des symptômes.

“ Aucune approche ne doit se placer au-dessus d'aucune autre. Les praticiens de diverses écoles ne doivent pas se mettre en concurrence, mais en partenariat pour offrir le meilleur service possible à ceux qui viennent les solliciter. ”
Thierry TOURNEBISE
Fondateur de la maïeusthésie, psychologie humaniste

Questions fréquentes sur la maïeusthésie, psychologie humaniste à Toulouse

L’étymologie du terme “Maïeusthésie” est maieutkê (du grec, art d’accoucher quelqu’un) et aisthêsis (du grec, la sensibilité). Elle désigne donc une sensibilité aux délicats processus d’accouchement du psychisme qui s’accomplissent en Soi. Elle a été crée dans les années 80 par le psychothérapeute Thierry Tournebise et trouve ses fondements dans la psychologie humaniste et systémique.

Cette thérapie ne cherche ni à diagnostiquer des symptômes, ni à effacer des problèmes, mais à suivre des mécanismes à l’œuvre dans leur pertinence. La Maïeusthésie favorise l’émergence de la Vie en Soi. Elle s’occupe des justesses plutôt que de “dysfonctionnements”. Cette thérapie brève permet de passer avec tact d’un projet de développement personnel (le mot “personne” signifiant étymologiquement “le masque”, coûteux en énergie) vers un projet de déploiement de Soi (qui va avec la Vie, non coûteux en énergie). Son regard propose une nouvelle étiologie (source des symptômes) pour aboutir à des remédiations durables

Quand vous sentez que le moment est juste pour vous, un accompagnement est pertinent. Cela peut être lorsqu’il y a un décalage entre la personne que vous êtes et celle que vous aimeriez être, lorsque votre regard sur votre passé est douloureux, lorsque des symptômes vous gênent, lorsque que vous manquez de clarté face à certaines situations (dans vos activités, vos relations, vos ressentis, etc.), ou tout simplement, lorsque vous désirez aller à la rencontre de vous-même.