La communication thérapeutique en Maïeusthésie

"Ma posture en tant que thérapeute est de faciliter cette rencontre avec Soi afin qu'elle se déroule plus vite et plus sereinement."
rachel pedraza
Rachel Pedraza
Praticienne Thérapie Brève

Ce qui est important, c’est de recevoir une présence assez sécurisante pour se rencontrer Soi-même. La Maïeusthésie facilite cette rencontre avec Soi en écoutant le symptôme grâce à un guidage non-directif :

  • Guidage car le dialogue est centré sur les ressentis profonds liés aux symptômes (avec confiance qu’ils mènent vers ce qu’il y a à réhabiliter en Soi)
  • Non directif car le praticien ne peut prétendre savoir à l’avance ce qui a été le plus difficile chez la personne accompagnée, et qu’il se laisse lui-même “guidé” par les émergences chez cette dernière (avec humilité)
En consultation, nous faisons la distinction entre : les évènements, les ressentis éprouvés et les sujets dans leur présence au monde. 

Si les premiers nécessitent qu’on atteste de leur gravité (repère social), que les seconds appellent une validation (de la nature et de la mesure de ce qui a été éprouvé), les Êtres eux sont en attente de reconnaissance et de considération.

Et comprendre n’est pas accueillir.

En dépit de son importance, le cognitif n’est pas tout. La validation existentielle est une reconnaissance au niveau ONTIQUE (des Êtres).

La reconnaissance a lieu quand celui ou celle que nous sommes devenu se laisse toucher par celui/celle que l’on a été. Touché, sans plus être affecté. C’est passé d’un état relationnel (affect) vers un état communicant (ouvert), garant d’une paix intérieure durable avec son histoire personnelle.

enfant interieur

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.