Amour de Soi et addictions

SOURCE : Article “Addictions et Bonheur” de Thierry Tournebise.

L’amour de Soi est à différencier de l’admiration que l’on se porte. “S’aimer” et “avoir de l’égo” sont deux choses distinctes.

L’amour de Soi consiste en une conscience de ses qualités et de ses défauts, accompagnée d’un accueil et d’une ouverture prête à accéder au sens de ce qui nous habite. C’est un état “d’être au monde” avec un sentiment de légitimité, une existence pleine en paix avec soi-même permettant de s’ouvrir à autrui.

L’assurance que l’on a au monde et le sentiment de légitimité dépendent fortement de l’amour que l’on reçoit d’autrui, dont celui que l’on a reçu dans notre enfance.

Une carence dans ce fondement de vie entraîne des distorsions ultérieures de l’ego : un manque qui se traduit à l’âge adulte par une quête de bonheur pour résoudre ce manque.

Des compensations sont alors mises en place et deviennent parfois encombrantes, car insatiables : des comportements qui soulagent dans l’instant, mais ne remplissent pas (conduisant à divers types d’addictions).

Pourquoi ?

Car les comportements liés à nos besoins physiologiques et les comportements liés aux besoins psychosociaux ne nourrissent pas les besoins ONTIQUES.

rachel pedraza therapeute therapie breve à toulouse spécialisée en maieusthésie

La dimension ONTIQUE est alimentée par le plan le plus humain dans l’humain (et non par des choses), à savoir : l’amour, la profondeur, la reconnaissance, la beauté, la justice, la justesse, l’équité, l’harmonie…

Il y a à parvenir à une complétude avec soi-même. Il y a à accompagner notre propre individuation vers une pleine existence. Ce faisant, les compensations deviennent obsolètes.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.